Posted in 2 :

Les certifications « BIM USER », ou comment valoriser ses compétences dans le domaine des maquettes numériques

certifications « BIM USER

Véritable révolution technologique et comportementale, le BIM s’impose peu à peu dans le secteur de la construction. Néanmoins, à ce jour, il existe encore peu de marqueurs de compétences dans ce nouveau mode de travail collaboratif. Cela va changer dès cet été. Explications.

BIM, ou Building Information Modeling. Un acronyme que l’on pourrait traduire en français par « modélisation des données du bâtiment ». Concrètement, le modèle BIM est la représentation numérique d’un ouvrage dont la principale innovation est de fournir simultanément toutes les données qu’elle comporte à l’ensemble des parties impliquées dans un projet – architectes, entrepreneurs, installateurs, sous-traitants, etc. Réciproquement, la maquette s’enrichit des contributions des différents intervenants en phases conception, construction et tout au long du cycle de vie du bâtiment. Mais pour que cela fonctionne, il est nécessaire que les différentes personnes amenées à intervenir dans l’acte de construire, et donc sur la maquette, soient en mesure de le faire.

Valoriser sa montée en compétences

L’essor de la maquette du numérique dans le monde de la construction a démarré il y a quelques années seulement, mais il progresse très rapidement. Les acteurs du secteur s’organisent au mieux pour monter en compétence car ils sont tous concernés par ce nouveau mode de travail : de l’architecte aux artisans du bâtiment, en passant par les chefs de chantier, coordonnateurs SPS… L’offre de formation professionnelle n’est toutefois aujourd’hui pas suffisamment conséquente. Plusieurs masters existent, mais ils ne concernent que les postes à haut niveau tels que le BIM Manager… et les places y sont chères.

Emportés par le mouvement, tous les intervenants trouvent des solutions pour se former et pouvoir intégrer l’utilisation du BIM à leur métier. Cela passe par des cursus de formation interne en entreprise, des formations en lignes de type MOOC non certifiantes ou le plus souvent de la pratique en direct sur le terrain. La somme des compétences issues de ces parcours multiformes est cependant difficilement valorisable.Le manque de marqueurs précis ne permet pas de les mettre en avant de façon concrète et fiable sur un CV ou dans une réponse à un appel d’offres.

Une preuve de ses compétences réelles

Le second niveau s’adresse aux personnes qui sont amenées à concevoir la maquette et à en modifier les éléments les plus structurants. Afin d’être au plus proche des missions des candidats, ce niveau différencie les compétences dédiées aux phases de conception et construction et celles  requises en exploitation.

Pour obtenir la « Certification BIM User », les candidats seront évalués à travers plusieurs examens, théoriques et pratiques. Une certification qui, au vu de l’avancée rapide des technologies, sera renouvelée tous les trois ans, permettant ainsi aux certifiés de garantir du maintien de leurs compétences dans le domaine. Le certificat est ensuite délivré par SOCOTEC Certification France.

Dossier-BIM-certifications-données-maintenance

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *