Posted in 2 :

Pour éviter tout risque d’accident, faites contrôler l’état de fragilité de vos balcons

contrôler l’état de fragilité de vos balcons

S’ils sont rares, les effondrements de balcons peuvent avoir des conséquences dramatiques : en 2016, à Angers, quatre personnes ont perdu la vie. Pour prévenir ce type d’accident, la réglementation impose aux syndics de faire des investigations en cas de doute quant à la sécurité des balcons dont ils ont la responsabilité. Explications.

Le risque de voir s’effondrer un balcon est réel, particulièrement au bout de 30 à 40 ans de vie. Les raisons sont multiples, allant du défaut de réalisation – mauvais positionnement des aciers et béton de mauvaise qualité – à la situation géographique de l’immeuble sur lequel ils ont été réalisés : en bord de mer, ils sont particulièrement soumis à la corrosion.

Pour faire simple, un balcon est en général composé de béton et d’acier. Or, sous l’action du gaz carbonique présent dans l’air et de l’acide carbonique présent dans l’eau de pluie, le béton vieillit naturellement par carbonatation. Conséquence : les armatures en acier, sont moins bien protégées et s’oxydent. En d’autres termes, elles rouillent. Ce qui provoque l’apparition de fissures puis l’éclatement de la couverture en béton. En outre, quand les aciers sont corrodés entre la dalle de béton et le mur sur lequel ils sont ancrés, apparaît alors un risque de cisaillement. En cas de surcharge même courante, le balcon risque de s’effondrer.

Pour éviter les accidents, un expert sécurité peut vous aider

On l’aura compris, les balcons sont des éléments qui doivent régulièrement être vérifiés dans le cadre de la gestion de son patrimoine immobilier. D’ailleurs, en cas de doute sur la solidité des balcons, l’exploitant a pour obligation de faire effectuer des investigations. A défaut et en cas d’accident, il serait tenu pour principal responsable par la justice. Syndic ou bailleur social, l’exploitant doit être vigilant et prendre des mesures à la première alerte, en particulier si des éclats venaient à apparaître ou si les armatures en acier commencent à être visibles.

Ferroscan et carottage

Des contrôles permettent aux syndics ou aux bailleurs sociaux de lever les doutes sur la solidité des balcons d’un immeuble dont ils ont la responsabilité, et ainsi d’être en phase avec la réglementation. La méthodologie mise en place par les experts de SOCOTEC permet de poser un diagnostic précis sur l’état de solidité des balcons.

Un échantillon représentatif des balcons est soumis à contrôle. La première étape consiste à vérifier le bon positionnement de l’acier dans la dalle de béton qui compose le balcon. Par la suite, un Ferroscan est effectué sur la dalle en béton. A l’instar d’une radio effectuée en milieu hospitalier, il permet aux experts de dresser une cartographie des armatures en acier et de déterminer leur diamètre. Objectif : évaluer la solidité du balcon.

Les experts effectuent ensuite un carottage dans la dalle pour vérifier la résistance mécanique du béton à la compression puis une corrosimètrie qui, comme son nom l’indique, leur permet de vérifier si la corrosion est active ou pas. Un ensemble de mesures qui sont notifiées dans le rapport remis. Charge ensuite au syndic ou au bailleur social de prendre les mesures nécessaires.

La réglementation n’impose pas de façon précise de périodicité pour ces contrôles, comme elle le fait par exemple pour les installations électriques. Compte tenu des conséquences potentielles, il apparaît pourtant indispensable de les traiter avec au moins autant d’attention.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *