Posted in 2 :

Des espaces de travail reconfigurés selon les nouvelles exigences sanitaires

So-emedia_Espaces-de-Travail_Exigences-Sanitaires_COVID

Alors que nous nous préparons à redémarrer progressivement notre activité économique, il est important de commencer à réfléchir aux impacts durables de cette crise sanitaire sur nos modes de fonctionnement. Parmi ces questionnements : comment adapter nos espaces de travail afin qu’ils contribuent à la démarche globale de prévention des risques sanitaires ? Quelques pistes de réflexion. 

La reprise d’activité est partout encadrée par des recommandations de l’Etat. Les gestes barrières et en particulier la distanciation impliquent une réorganisation immédiate et souvent un peu improvisée de nos espaces de travail. L’ampleur de cette crise et les nouveaux comportements qu’elle a introduits dans notre quotidien laissent présager que des changements en profondeur sont à prévoir. A l’aune de ces nouvelles préoccupations et norme sanitaires, nos lieux de vie et de travail vont devoir se transformer et se rationaliser durablement pour améliorer les mesures de prévention. Pour les promoteurs immobiliers, ces exigences devraient également entraîner un nouveau facteur impactant la valeur des actifs immobiliers : l’obsolescence sanitaire.

Vers des bureaux partagés intelligents ?

Avec la nécessité de distanciation, la densité de population des open spaces est pointée du doigt. Certains rêvent de la généralisation du télétravail, sans mesurer son impact sur le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Faut-il au contraire de nouveau ériger des cloisons et revenir aux travées de cubicles américains ? La solution résidera très certainement dans un entre-deux subtil.

Parmi les solutions à creuser, l’optimisation du taux d’utilisation des bureaux. Il est aujourd’hui en moyenne de 45%. Demain, avec un recours plus régulier au télétravail par exemple, il pourrait passer largement en deçà. Ainsi, les stations de travail pourraient être partagées. Cet usage alterné de l’espace permettrait de garantir les distances nécessaires entre chaque collaborateur et les postes pourraient être désinfectés entre deux usages. On peut aussi imaginer dans ces espaces partagés, des solutions de réservation en amont d’un poste de travail, déclenchant son nettoyage avant l’arrivée du collaborateur.

Maîtriser les dépenses créées par ces nouvelles exigences

Cette adaptation des espaces de travail va générer de nombreux coûts de fonctionnement supplémentaires. Le premier poste de prestation dont les montants vont se démultiplier sera le ménage, dont il faudra envisager plusieurs passages par jour. Rationaliser l’usage des bureaux, c’est aussi savoir précisément quelle zone a besoin d’être nettoyée ou pas. Utiliser au mieux les espaces permettra de ne pas multiplier du nettoyage qui ne serait pas nécessaire.

Tous ces éléments ne sont pour l’instant bien sûr que des pistes de réflexion. Des solutions sur mesure devront être imaginées pour s’adapter à chaque site et aux modes de travail de chaque entreprise. Les spécialistes en Immobilier Durable de SOCOTEC pourront vous accompagner dans ces réflexions. Elles pourront même s’intégrer dans une éventuelle démarche de certification qualité de vie au travail. Centrées sur le bien-être des occupants d’un bâtiment, elles intègrent une importante réflexion sur la protection de leur santé.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *