Posted in 2 :

Des capteurs connectés dans les armoires électriques

So-emedia IIOT armoires électriques

Le développement de l’internet des objets (Internet Of Things, ou IOT) ouvre un vaste champ de possibilités en termes de gestion et de maintenance des équipements. Parmi ces applications : monitorer les armoires électriques, afin de prévenir le risque incendie et optimiser la consommation d’énergie.

Le marché de l’IOT est en train de s’accroître à très grande vitesse. S’ils relèvent encore parfois du gadget dans leurs applications pour le grand public, les objets connectés deviennent des outils incontournables pour optimiser les performances des installations. On les retrouve aussi bien dans les sites industriels, dans le cadre du développement de l’Industrie 4.0, que dans les bâtiments tertiaires qui se transforment progressivement en smart buildings.

Un nouvel exemple d’application très concrète est désormais disponible. Equipements visés : les armoires électriques. Une série de capteurs va collecter et transmettre des données et permettre ainsi de réduire considérablement les risques d’incendie électrique, mais aussi d’optimiser la consommation globale d’énergie des installations et bâtiments. Ces informations pourront être mises en forme pour être traitées par n’importe quel type d’application de maintenance ou de gestion, mais aussi s’intégrer à la maquette numérique BIM du bâtiment, par exemple. Elles pourront ensuite être exploitées sur tout type de support, du smartphone jusqu’à la réalité augmentée.

Prédire le départ d’un incendie électrique

Les systèmes de sécurité incendie traditionnels lancent des alertes en cas de présence de fumée ou d’élévation de température. Les capteurs connectés vont relever une autre série de données : le niveau de Composés Organiques Volatils ou COV présents dans l’armoire électrique. Associée à une élévation de température, la présence de ces particules indique la surchauffe d’un composant. Grâce à cette information, il est dorénavant possible d’intervenir bien avant le démarrage d’un incendie. Et ce, jusqu’à deux semaines avant l’incident. Ce niveau de prédiction est simplement une révolution en matière de prévention du risque d’incendie électrique.

Surveiller en temps réel et optimiser la consommation d’énergie

Il est également possible d’installer dans l’armoire électrique des capteurs qui vont remonter des données sur la consommation énergétique du site. Une fois transformées et analysées, ces informations permettront de définir les mesures nécessaires afin améliorer la consommation énergétique globale.

Les données récoltées donnent également une visibilité en temps réel et disponible 24h/24 de la consommation d’énergie. Ces informations se révèleront cruciales dans le cas de procédés nécessitant une alimentation stable et continue, comme par exemple les ateliers frigorifiques. Autre exemple, celui d’un camping, dont le gérant va pouvoir surveiller à distance toute l’année l’état de son installation. La liste pourrait s’étendre, tant ces solutions s’adaptent à n’importe quel type d’installation et d’activité.

Pour accompagner ses clients dans la mise en place de ces technologies, SOCOTEC s’est associé à Schneider Electric pour la partie matériel. Les équipes SOCOTEC définissent comment intégrer ces solutions dans le système d’information de ses clients pour en tirer le meilleur profit. Afin de valider l’intégrabilité et l’interopérabilité de cette solution, ce sont les armoires électriques du siège de SOCOTEC à Saint Quentin en Yvelines qui ont été équipées, avec des résultats probants !

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *