Posted in 2 :

ISO 9001 et ISO 14001 : une révision pour plus de simplicité et d’efficacité

ISO 9001 et ISO 14001

Les deux normes phares de management de la qualité et de management environnemental ont adopté de nouvelles exigences. Une révision qui vise une meilleure intégration de ces exigences dans l’organisation de l’entreprise.

Avec plus de 1,5 million de certificats dans le monde, les normes ISO 9001 (management de la qualité) et ISO 14001 (management environnemental) constituent les référentiels de management les plus déployés à l’échelle internationale. En septembre 2015, toutes deux ont fait l’objet d’une révision, permettant aux entreprises, PME comme petites structures et grands groupes, d’intégrer simultanément les démarches qualité et environnementale, et ce de façon harmonisée.

Opérée dans un but de simplicité et d’efficacité, cette double révision vise une meilleure intégration du contexte de l’entreprise (son environnement économique, ses marchés, la réglementation…) afin de mieux définir sa stratégie. Il s’agit ici de prendre en compte les parties intéressées (clients, salariés, fournisseurs, syndicats, associations, élus, médias…) pouvant soit influer sur une décision ou une activité, soit être impactés ou se sentir impactés, pour inscrire la démarche dans une dynamique de Responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE).

La révision introduit également la notion de gestion des risques et opportunités, via une approche préventive : recensement, hiérarchisation et mise en place d’actions nécessaires à la maîtrise, l’atténuation ou la prévention de ces risques. Ainsi, dans le cadre de la norme ISO 9001, cette démarche s’applique à tous les processus afin de garantir l’atteinte des objectifs qualité et le meilleur niveau de satisfaction des clients. Côté ISO 14001, cela consiste à identifier les risques et opportunités internes et externes susceptibles d’avoir une incidence, positive ou négative, sur l’atteinte des résultats environnementaux escomptés et sur la dynamique d’amélioration continue.

La révision de ces deux normes met l’accent sur le leadership, à savoir l’implication concrète et permanente de la direction pour mobiliser les équipes autour des objectifs définis. Le management et le top management ainsi que l’ensemble des équipes fonctionnelles et support sont de ce fait associés à la réflexion, pour ancrer les démarches de management de la qualité et de management environnemental dans une logique participative.

ISO 9001

  • Gestion des connaissances

La version 2015 considère que la valeur d’une organisation ne se résume pas au seul bilan comptable et doit être élargie à la richesse des informations détenues. L’organisation doit donc identifier, protéger et partager les connaissances clés nécessaires à la mise en œuvre et à la performance de ses processus : réglementation, recherche, production, retours d’expérience, partage de savoirs, etc.

ISO 14001

  • Cycle de vie

Le périmètre est en effet élargi aux processus de conception et de développement, qui doivent définir des objectifs environnementaux, aux évolutions d’activité, ainsi qu’au cycle de vie des produits, services et matières premières. Même s’il n’est pas requis d’entreprendre une analyse détaillée du cycle de vie, la norme invite à évaluer l’importance de tous ces aspects environnementaux clés sur l’ensemble de la chaîne de valeur afin de définir et mettre en œuvre des actions visant à diminuer l’impact environnemental.

La démarche de certification appelle plusieurs étapes : définition du cadre de référence, réalisation d’un diagnostic interne et externe, choix de scénario, définition des objectifs prioritaires, déploiement de la stratégie, mise en place du système de pilotage.

Face à ces nouvelles versions davantage orientées “résultats” que “moyens”, les directions d’entreprise et les équipes de pilotage des projets peuvent avoir besoin d’un accompagnement sur tout ou partie de la prise en compte de ces exigences. En recourant à un organisme spécialisé, l’entreprise pourra bénéficier d’une expertise, ainsi que d’expériences multiples, gagner du temps, mobiliser les équipes et mieux anticiper les enjeux qui impacteront ses organisations et ses modèles à court, moyen et long terme.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *