Posted in 2 :

Planifiez la maintenance préventive de vos câbles à haute tension

cable-haute-tension

Si la réglementation sur la sécurité des installations électriques ne prévoit pas de contrôles spécifiques réguliers sur les câbles à haute tension et leurs gaines, il reste néanmoins fortement recommandé aux industriels de s’assurer de leur bon état. Et ce pour plusieurs raisons. Explications. 

Les activités faisant usage de câbles haute tension sont multiples. Ce sont d’abord bien sûr celles issues du secteur de l’énergie comme les centrales nucléaires, mais aussi les champs photovoltaïques ou encore les champs éoliens, raccordés au réseau EDF. Plus largement, sont concernées toutes les installations disposant de plus de deux postes de distribution d’électricité : usines industrielles mais aussi centres commerciaux, immeubles de grande hauteur (IGH), etc. Bien que très différentes les unes des autres, toutes ont cependant un point commun : en tant qu’importantes consommatrices d’énergie électrique, leurs exploitants doivent régulièrement vérifier le bon état de leurs câbles haute tension et ce afin d’assurer la sécurité leur personnel, garantir la pérennité de leurs installations et optimiser leurs performances de production. En effet, un câble défectueux peut avoir des conséquences importantes. Au-delà des pertes de rendement qu’il génère, il présente un risque pour la sécurité du personnel et du matériel en augmentant considérablement le risque de départ d’un incendie.

Éviter de complexes et onéreux travaux de maintenance

Pour évaluer l’aptitude opérationnelle d’un câble et mesurer les signes de dégradation ou de vieillissement, l’équipe de diagnostic procède à plusieurs tests, in situ. Parmi eux, des essais de tension qui permettent de vérifier la bonne qualité du câble, la vérification de sa vétusté, et des essais sur les gaines qui détermineront l’état de la gaine extérieure du câble. Le développement de la méthode de mesure dite de la tangente-delta permet également aujourd’hui d’évaluer le degré de vieillissement global du câble haute tension. La mesure des décharges partielles du câble révèle les faiblesses de l’isolant et localise avec précision ses éventuels défauts.

Autant de diagnostics qui permettent un meilleur suivi dans le temps de l’état de dégradation des câbles et des gaines. Les exploitants peuvent ainsi estimer et/ou planifier des investissements pour les moderniser ou les remplacer. En les programmant pour une période favorable, comme une période de maintenance par exemple, ils ont le temps de définir des cahiers des clauses techniques particulières. En fixant ainsi les dispositions techniques nécessaires à l’exécution de chaque prestation, il devient possible de budgéter au plus juste le coût d’éventuelles réparations. À défaut de ces mesures préventives, les entreprises pourraient être confrontées à un câble qui « lâche ». Dans ce scénario, il faut faire appel à des prestataires qui réalisent des réparations d’urgence, très coûteuses mais non pérennes. Il est donc nécessaire de planifier dans la foulée des travaux de remplacement.

Les équipes de SOCOTEC, équipées d’appareils de dernière génération, réalisent toutes ces mesures extrêmement précises, indispensables au suivi dans le temps de l’état de dégradation de vos câbles et de leurs gaines. Fort de leur retour d’expérience, nos experts vous accompagnent pour faire perdurer vos installations, optimiser votre rendement tout en sécurisant les différents intervenants.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *