Posted in 2 :

Les objets connectés dans l’industrie 4.0

Objets connectés, usine 4.0, IIOT, IOT

L’industrie passe en mode Big Data. Déjà répandu auprès du grand public, l’Internet des objets connectés investit également les lignes de production et participe au développement de l’Industrie 4.0. Explications.

Imaginez un monde où tous les objets seraient capables d’échanger des informations et de communiquer entre eux, mais aussi d’interagir avec leurs utilisateurs en utilisant Internet. Ce monde existe déjà : c’est celui de l’Internet des Objets (IOT). Smartphones, montres, chaudières, brosses à dents… tous ces objets qui nous sont familiers en font partie. Mais l’IOT ne se résume pas à cela : depuis quelques années, il est également de plus en plus développé dans l’industrie sous l’appellation « Internet Industriel des Objets (IIOT) ». Un nouveau « terrain de jeu » où son potentiel est énorme.

Flux d’information continu et amélioration de la qualité de la production

Si la plupart des usines utilisent depuis de très nombreuses années des capteurs afin d’automatiser plusieurs étapes du processus de fabrication, l’IIOT, en plus de les interconnecter entre eux, les connecte également aux autres équipements. Ce qui permet de collecter une importante quantité de données (le fameux Big Data) tout au long de la chaîne de fabrication. Un flux d’information continu qui contribue, par exemple, à l’amélioration de la qualité de la production grâce notamment à une surveillance et un suivi plus performant des différentes étapes de production.

Une productivité augmentée

L’IIOT élargit également les horizons en termes de productivité. En interagissant avec leur environnement, les robots d’une usine 4.0 gagnent en précision et en vitesse d’exécution. Autonomes et capables d’assurer différentes tâches, ils savent prendre des « décisions » en fonction de ce que leur indiquent, d’une part les capteurs, et d’autre part le système d’information auxquels ils sont reliés.

Une maintenance prédictive facilitée

Autre usage possible de l’IIOT : la maintenance prédictive. Dans la mesure où l’ensemble des données relatives au fonctionnement des différents moyens de production sont analysés de façon précise (nombre d’heures de fonctionnement, de tours, températures, vibrations, etc.), il devient beaucoup plus facile d’anticiper un problème ou une défaillance à venir. Les interventions en maintenance sont ainsi parfaitement planifiées et les immobilisations des machines réduites.

Une sécurité accrue

Les applications de l’IIOT couvrent également le domaine de la sécurité, aussi bien pour les opérateurs que pour les équipements. Par exemple, des détecteurs placés sur certaines machines pour surveiller les niveaux de chaleur, de pression ou de vibration pourront, en cas de variation s’écartant des valeurs de référence, envoyer des alertes sur les smartphones des personnels concerné pour qu’ils puissent réagir en conséquence. Voire même, via le système d’information auxquels ils sont reliés, stopper les machines sans aucune intervention humaine.

Si l’IIOT n’en est qu’à ses balbutiements, il sera demain la norme. D’où l’intérêt pour tous les industriels d’intégrer dès aujourd’hui cette nouvelle dimension dans leur business model. SOCOTEC, très présent dans l’industrie au travers de l’ensemble de sa palette de services, vous accompagnera dans la mise en place de l’IIOT dans vos usines, et ce en fonction des enjeux stratégiques propres à votre activité.

SOCOTEC-Usine-Industrie-4.0

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *