Posted in 2 :

Référent COVID : redémarrer les chantiers en toute sécurité

So-emedia_Referent-COVID-Chantiers

Alors que l’épidémie de Coronavirus est toujours présente, l’intensification de la reprise d’activité sur les chantiers doit se faire de manière très encadrée. Parmi les mesures préconisées, un référent COVID pourra être désigné par les maîtres d’ouvrage.

Du fait de l’épidémie de Coronavirus, 90 % des chantiers se sont arrêtés en France en mars 2020. Afin de permettre une reprise d’activité rapide souhaitée par le gouvernement, l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP), a publié le 2 avril un guide de recommandations. Il propose aux maîtres d’ouvrage une série de mesures qui doit permettre d’intensifier le redémarrage de leurs chantiers, tout en protégeant au mieux la santé des travailleurs.

Ces mesures ont été largement commentées et complétées par les différents acteurs de la filière, alimentant parfois une certaine confusion. Elles restent cependant à ce jour les seules consignes à valeur juridique sur lesquelles doivent se baser les maîtres d’ouvrage. Dans leur dispositif, le référent COVID recommandé par le guide va jouer un rôle fondamental.

Une préparation basée sur la concertation

Avant de pouvoir intensifier de nouveau l’activité de son chantier, le maître d’ouvrage est tenu de mettre en place tous les moyens possibles pour en protéger les acteurs. Un premier travail d’analyse est nécessaire. En lien avec le coordinateur SPS et la maîtrise d’œuvre, le maître d’ouvrage va solliciter l’ensemble des entreprises intervenantes, afin d’arbitrer la pertinence d’une reprise, d’identifier quels seraient les travaux prioritaires et enfin d’élaborer la stratégie à mettre en œuvre pour encadrer la reprise.

Cette analyse collégiale permet d’adapter à la réalité du chantier les mesures recommandées par l’OPPBTP : organiser un retour progressif des compagnons, renforcer les mesures d’hygiène collective, mettre en place des mesures compensatoires (gestes barrières, EPI adaptés, etc.), vérifier l’adaptation des modes opératoires avec les mesures sanitaires ou encore adapter l’organisation des livraisons… C’est aussi le moment où le maître d’ouvrage désigne le référent COVID du chantier, qui aura la charge de coordonner la bonne mise en œuvre de ces mesures sur le chantier.

Un rôle de prévention opérationnel

Le référent COVID va ainsi animer sur le chantier l’ensemble du dispositif sanitaire. Il fait le lien avec les différentes entreprises intervenantes pour adapter si besoin ce dispositif. En particulier, il vérifie que les mesures compensatoires sont bien appliquées et qu’elles ont l’efficacité requise. En outre, il s’assure que le dispositif est bien en accord avec les exigences des acteurs de prévention locaux, tels que la DIRECCTE, la CRAMIF ou la CARSAT.

CSPS et référent COVID

 Sur les opérations de plus de 760 000 € de travaux, le coordonnateur SPS ne peut pas conduire d’autres missions que la sienne. Aussi la mission de référent maître d’ouvrage COVID doit être confiée à une personne dédiée. Si le référent agit de concert avec le CSPS, il est primordial qu’il conserve son propre niveau de responsabilité et son rôle d’interlocuteur privilégié.

La mission de référent COVID peut également être sous-traitée. Les préventeurs SOCOTEC ont à ce titre reçu une formation spécifique aux exigences de cette situation sans précédent, qui complète leur maîtrise des mesures de prévention sur les chantiers. Selon vos besoins, ils vous accompagneront de l’élaboration de votre stratégie de reprise de chantier jusqu’à une présence sur site adaptée à la dimension de votre projet.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *