Posted in 2 :

Repenser la sécurité incendie des espaces de vente

La sécurité incendie dans les magasins et centres commerciaux

Un arrêté du 13 juin 2017 redéfinit les dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les magasins et centres commerciaux.

Les modes de consommation changent. Les centres commerciaux et les grandes surfaces s’adaptent. Datant des années 80, certaines règles de sécurité contre le risque incendie n’étaient plus adaptées à la réalité de ces ERP, dits de type M. Conscient de cette inadéquation, le législateur a mis en place plusieurs mesures dont l’objet est de garantir la sécurité des clients de façon plus pertinente, tout en optimisant l’activité économique.

Réduction des contraintes structurelles et mutualisation des effectifs

L’arrêté du 13 juin 2017 modifie principalement les modalités du calcul des effectifs théoriques du public. Le plus souvent, elles permettront de ré-évaluer la catégorie du centre commercial ou du supermarché. En passant dans la catégorie inférieure, l’établissement pourra redéfinir à la baisse le nombre d’agents de sécurité et verra certaines contraintes d’aménagement structurelles s’assouplir. Par exemple, un supermarché changeant de catégorie pourra redéfinir le nombre et la répartition des sorties de secours. Des mètres carrés gagnés qui permettront d’agrandir la surface de vente.

Avec l’objectif de favoriser une approche globale des réflexions liées à la sécurité du public, un autre point majeur est la possibilité de mutualiser des moyens existants entre les différents établissements constituant un centre commercial. La nouvelle réglementation précise également que dans les centres commerciaux où l’effectif du public reçu est supérieur à 4 000 personnes, les agents SSIAP (Service de Sécurité Incendie et d’Assistance à Personnes) peuvent désormais être employés à d’autres tâches concourant à la sécurité globale de l’établissement.

Optimiser, ne pas alléger

Pour se parer contre une mauvaise interprétation de ces nouvelles règles, recourir à un spécialiste « sécurité incendie » est fortement recommandé. Cela permet de s’assurer que l’augmentation de la surface de vente et l’optimisation des coûts liés au dispositif de sécurité ne se font pas au détriment de la conception d’un dispositif plus pertinent pour la sécurité de la clientèle.

La première étape sera de redéfinir le calcul des effectifs du public, afin de voir si l’établissement change de catégorie. Le cas échéant, ce sera l’opportunité de repenser l’organisation globale de la sécurité de l’établissement, optimisant les équipements et le personnel de sécurité nécessaires.

Les spécialistes de SOCOTEC vous accompagnent à chacune de ces étapes, qu’il s’agisse de reconfigurer un établissement existant ou d’adapter une opération de construction ou de rénovation en cours ou à venir.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *