Posted in 2 :

Commerces : shopping en toute sécurité

L’exploitant d’un magasin est garant de la sécurité de ses clients et de celle de ses employés. On fait le point sur les éléments à surveiller pour prévenir les risques et être à jour de ses obligations réglementaires.

Source de nombreux gags, la glissade incontrôlée sur le sol mouillé du rayon surgelé est loin d’être le seul danger qui guette dans les allées d’un magasin. En 2017, le secteur du commerce de détail en France a encore enregistré plus de 60 000 accidents entraînant un arrêt de travail. Or la sécurité de toutes les personnes présentes dans le magasin, aussi bien les clients que les employés, revient à une seule personne : son exploitant. Et ce, qu’il s’agisse d’une grande surface ou d’une épicerie de quartier.

Aux yeux de la loi, l’exploitant a en effet un double rôle : il est à la fois gestionnaire d’Etablissement Recevant du Public (ERP) et employeur. Pour maîtriser l’ensemble des risques de sécurité pouvant survenir dans son établissement, la première étape est donc de faire le point sur ses obligations réglementaires. La mise en conformité avec l’ensemble des textes applicables permet en effet de couvrir la majorité des risques. Les règles liées au statut ERP vont ainsi notamment définir les exigences en termes de sécurité Incendie ou d’accessibilité Handicapé. Le code du Travail va quant à lui couvrir l’ensemble des risques auxquels peuvent être exposés vos salariés.

Commerce, commerçant, magasin, électrocution, incendie, restauration, risques d'accidents, accidents corporels, troubles musculaires, installations électriques, conditions de travail, accessibilité, amiante, sécurité commerces

 

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *