Posted in 2 :

L’audit technique de bâtiment, une étape clé dans le cadre de la vente d’une entreprise

audit_technique_due_diligence

La « Due Diligence », que l’on pourrait traduire par « les vérifications nécessaires », est un acte anglo-saxon préalable à la vente d’une entreprise ou d’actifs immobiliers. Il consiste à en contrôler tous les aspects juridiques et financiers, afin de rendre la transaction aussi transparente que possible. Cette pratique est très souvent complétée par un audit technique des bâtiments compris dans la vente.

Lorsqu’une entreprise souhaite faire l’acquisition de tout ou partie d’une autre société elle fait réaliser un audit d’acquisition, ou « Due Diligence ». Objectif : identifier les risques auxquels elle pourrait être exposée. Sur le plan juridique, les auditeurs s’assurent par exemple que la société cible détient bien les droits de propriété intellectuelle qu’elle revendique. Ils vérifient par ailleurs la véracité des informations financières fournies par l’entreprise cible. Ils vont également mener une étude approfondie du marché sur lequel opère ladite société afin d’en dégager les forces et les faiblesses. Toutes ces investigations ont un même but : affiner de la façon la plus objective possible l’évaluation de la valeur du bien vendu.

L’indispensable audit technique de bâtiment

En établissant une véritable radiographie de l’entreprise cible, la finalité de la Due Diligence est donc d’identifier tous les éléments qui pourraient être sources de contentieux et nuire au bon déroulement de la vente. Comme rien ne doit être laissé au hasard, les actifs immobiliers inclus dans la vente ne sont pas à négliger. En effet, une mauvaise évaluation de la valeur d’un bâtiment peut avoir un impact important sur le prix final. La réalisation d’un audit technique permet de lever de nombreuses incertitudes.

Pour le vendeur, l’audit technique est une preuve de bonne foi et de transparence, qui lui permet de justifier de la valeur estimée de son patrimoine. L’acquéreur peut également de son côté solliciter un audit technique, ce qui permettra de vérifier les éléments présentés par le vendeur ou bien de vérifier le montant de travaux nécessaire pour maintenir les bâtiments en bon état d’exploitation. Et suivant les résultats obtenus de son côté, l’acquéreur disposera d’un levier pour renégocier le prix d’achat à la baisse, le cas-échéant.

Dans tous les cas, l’audit technique effectué par un tiers de confiance est donc bien un outil supplémentaire pour sécuriser la transaction.

Le déroulement d’un audit

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un audit technique ne prend pas beaucoup de temps et par conséquent ne ralentira pas la transaction. Par exemple, trois jours seront suffisants pour passer en revue un bâtiment de 10 000 m². Concrètement, il sera effectué par deux intervenants : un ingénieur qui sera en charge de vérifier le clos couvert, l’enveloppe du bâtiment et sa structure ; un autre qui s’assurera de la conformité des dispositifs de sécurité incendie et des normes électriques.

Depuis sa création, SOCOTEC est le leader du contrôle technique Construction en France. S’appuyant sur tous ses savoir-faire et retours d’expériences, ses ingénieurs hautement qualifiés disposent de toutes les clés pour lever toute incertitude à l’égard d’un bâtiment.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *