Posted in 2 :

Du bon usage des bétons plus écoresponsables

So-emedia bétons recyclés et bas carbone

Entre obligations réglementaires et responsabilité environnementale, le secteur du BTP doit trouver des solutions pour réduire son impact environnemental. Pour rester un matériau privilégié, le béton doit se réinventer.

 Le secteur du bâtiment représente environ un quart des émissions de carbone en France. Parmi les activités les plus productrices de CO2 : la fabrication et la transformation du béton. Afin d’améliorer les performances environnementales du secteur, l’Etat encourage vivement l’usage de matériaux biosourcés ou recyclés. La loi de transition fixe ainsi par exemple comme objectif de valoriser 70 % des déchets du BTP. Pour le béton, la question se pose alors de comment utiliser un taux plus important de granulats de béton recyclé, sans perdre en performances. En parallèle se développent des solutions basées sur du ciment bas carbone, dont la production ne nécessite pas de cuisson à très haute température.

Au-delà des aspects réglementaires, les maîtres d’ouvrage ont un vrai intérêt à employer de plus en plus ce type de matériaux. En effet, les caractéristiques environnementales des bâtiments génèrent une valeur verte de plus en plus fondamentale. Ces nouveaux types de béton sont cependant encore en cours de développement, aussi leurs usages doivent être encadrés.

La juste proportion de béton recyclé

Actuellement, la norme pour les producteurs de béton est de proposer un béton contenant entre 15 et 20 % de granulats recyclés. Jusqu’à 20 %, les performances ne sont pas affectées. Si l’on souhaite aller au-delà, il est impératif de faire des calculs et d’expérimenter, afin de s’assurer que les exigences réglementaires, notamment en termes de solidité, sont bien remplies. Une Appréciation Technique d’Expérimentation (ou ATEx), réalisée par le contrôleur technique et validée par le CSTB, permettra de valider l’emploi d’un béton en grande partie recyclé, voire en intégralité. Des aménagements pourront être réalisés pour permettre cet usage, en augmentant l’épaisseur des murs ou des poteaux.

La fiabilité du béton recyclé tend à s’améliorer au fil des années, grâce à des efforts importants de recherche fournis par les acteurs du secteur. L’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR) mène en particulier d’importants travaux qui aboutiront à de nouvelles normes. Des projets de grande envergure développés par des maîtres d’ouvrage audacieux emploient des proportions toujours plus importantes de granulats recyclés et permettent d’expérimenter de façon concrète leurs propriétés.

Le béton bas-carbone

L’autre grande solution pour réduire l’impact environnemental du béton réside dans l’emploi d’un ciment employant une quantité moins importante de clinker. En effet, c’est la cuisson à 1 700 °C de ce mélange de calcaire et d’argile qui est de loin la partie la plus polluante du process de fabrication du ciment. Le principe est le même, plus la proportion de matière remplaçant le clinker est importante, plus il faudra s’assurer que les objectifs réglementaires sont bien atteints.

En tant que contrôleur technique sur votre projet, SOCOTEC valide les performances des matériaux choisis. Nos experts vous accompagnent pour optimiser l’usage des différents types de béton écoresponsable sur votre projet. Enfin, ils seront en capacité de réaliser les protocoles expérimentaux qui viendront valider vos choix techniques si nécessaire.

Le sujet vous intéresse ?

Vous souhaitez échanger avec un expert ?

ÊTRE CONTACTÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *